Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Frédéric Augendre, le texte et l'image

Voiles : mes nuits et mes songes d'océan

17 Janvier 2015, 09:01am

Publié par Frederic Augendre

2012, deuxième étape, au bout de la fatigue (Photo F. Augendre)
2012, deuxième étape, au bout de la fatigue (Photo F. Augendre)

Samedi 24 janvier, 11 heures du matin, je prendrai avec mon camarade Joël le départ de la deuxième étape de la Transquadra. Quelques 2 500 milles nautiques jusqu'à la Martinique, en duo, sur un voilier de dix mètres. Nous avons déjà couru cette épreuve voici trois ans, nous nous étions classés 28èmes (sur 51 équipages de double), nous repartons pour améliorer le score (18e sur 60 lors de la 1ere étape, y a du progrès), mais surtout pour nous offrir de nouveau deux semaines d'une navigation ébouriffante poignée dans le coin. A quelques détails près (les grains, la casse, les possibles trous de vent), la deuxième étape de cette course c'est hisser le spi à Madère pour l'affaler par le travers de l'anse Caritan, avant d'embouquer les quelques milles du chenal du Marin menant à la ligne d'arrivée.

Des mois qu'on prépare cela, sorties à vélo, gym en salle, scénarios de route et analyse météo sur ordinateur, entraînements en mer sur le bateau des copains (le nôtre a hiverné à Madère entre les deux étapes). Avec les inévitables relâchement (le boulot, la routine du quotidien, les tracas, l'exaspérante crève hivernale). A l'approche de l'échéance forcément la pression monte, on se replonge dans les notes du stage météo, on re-calcule les écarts au classement provisoire, on repasse en revue la liste de nourriture et de matériel. Et au fond du lit les songes se peuplent de scènes de manoeuvres sur la plage avant, de surfs interminables dans l'alizé, de poissons volants, d'étoiles filantes, de nuits sans lune ou les grains violents vous tombent sur la gueule sans prévenir. Images floues étrangement fidèles aux vues de l'esprit lorsque vaguement hébété de fatigue, scotché à la barre depuis des heures, bercé par la houle, on s'use les yeux sur les cadrans de vitesse et de vent. Plus que quelques jours avant que les songes ne (re)deviennent réalités.

La progression et le classement de notre voilier, le JPK 10.10 "Laminak" sont à suivre ici, sur le site internet de la transquadra.

Commenter cet article

Coque iphone 05/02/2015 22:38

Magnifique photo !