Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Frédéric Augendre, le texte et l'image

Voile : Un article qui tombe à pic et qui dépanne

3 Juin 2017, 09:56am

Publié par Frederic Augendre

Lorsqu'un ouvrage technique stocké dans la bibliothèque de bord peut sauver la mise. Voici quelques années, avant le naufrage social, humain et éditorial que l'on sait, alors que j'étais en charge des livres et hors séries de Voiles et Voiliers, j'avais eu l'idée d'un numéro baptisé "50 problèmes (en croisière) et 50 solutions". (*)

Le principe était de passer en revue les petits pépins et les grosses avaries pouvant survenir à bord d'un voilier habitable, depuis les WC récalcitrants, la panne de guindeau ou le moteur qui désamorce, jusqu'au démâtage ou la perte du gouvernail.

Et pour une fois, pas question de resservir de façon moutonnière les recettes habituelles : nous allions simuler ces avaries, et soumettre les solutions que nous imaginerions à la sanction du réel. Avec un gros coup de main logistique du centre des Glénans à Concarneau, nous avons donc testé sur l'eau nos préconisations, et même si c'était par temps relativement calme et mer belle, cela nous a permis de mettre le doigt sur les petits détails de mise en oeuvre qui font la différence entre un système réellement fonctionnel et une belle théorie ressassée depuis des décennies sans jamais avoir été éprouvée. Et nous ne faisions pas semblant. Lorsque par exemple nous nous sommes attaqués au problème de l'avarie de gouvernail, nous avons vraiment débarrassé notre bateau de son safran (c'est à dire de la "pelle", la partie immergée du gouvernail). Avec un gouvernail même immobile et bloqué dans l'axe, un voilier est beaucoup plus stable de route que lorsqu'il en est dépourvu, c'eût été quelque part "tricher".

Un équipage de la Transquadra m'avait déjà fait grand plaisir, en m'expliquant avoir pu surmonter une rupture de bôme grâce à la lecture de ce Hors Série. Voici que celui d'un Dufour 34 traversant des Canaries à la Martinique a pu s'appuyer sur nos conseils pour fabriquer en plein océan un gouvernail de fortune et rallier la terre ferme. Si une des premières satisfactions d'un journaliste est évidemment d'être lu, être utile n'est pas désagréable non plus.

(*) Numéro réalisé avec la complicité de Jean Louis Guéry et Jean Yves Béquignon. J'ai la fierté d'avoir composé avec eux un trio assez efficace sur ce sujet et quelques autres, par exemple sur le chapitre des manoeuvres de port.

Commenter cet article