Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Frédéric Augendre, le texte et l'image

Rugby : l'ACBB, au bonheur des dames

5 Avril 2012, 11:20am

Publié par Frederic Augendre

 

rugby-feminin-acbb-3123.jpg

Entraînement nocturne au bouclier, sur la pelouse du Saut du Loup (Photo F. AUGENDRE)

 

Il a souvent été question, sur ce blog, des rugbymen de l'ACBB, que ce soit pour leur activité sur le pré comme pour les moments partagés auprès d'eux dans l'intimité d'un vestiaire. Cette chronique de l'ovale boulonnais se poursuit aujourd'hui auprès de ces dames de l'ACBB, qui disputent en Fédérale 3 le championnat de rugby à sept. Un demi de mêlée de ma connaissance, bagarreur comme un numéro neuf, a dit récemment que le rugby féminin n'est pas véritablement du rugby, puisqu'on n'y récolte pas de coquards. J'aurais tendance, pour avoir vu une avant couvrir de vaseline avant le match une arcade sourcillière recousue une semaine plus tôt, à rectifier un tantinet ce jugement. L'histoire ne dit pas, il est vrai, si elle avait été blessée sur un choc accidentel ou sur un marron servi chaud. Je confirme en tous cas que dans leur championnat on ne relève pas les mêlées, d'ailleurs on ne les dispute pas, c'est juste une remise en jeu, à trois de chaque côté. Cela plus quelques autres détails, comme les dimensions raccourcies du terrain, rappellent les règles des rencontres de jeunes dont j'ai gardé le souvenir pour avoir suivi quelques années au bord des terrains un certain numéro neuf.

 

rugby-feminin-acbb-3253.jpg

Coup de projecteur, pour changer, sur les filles du rugby (Photo F. AUGENDRE)

 

Le mieux est sans doute de ne pas comparer. Les filles c'est autre chose, et voilà tout. Le jeu est différent, l'ambiance aussi. Après une première rencontre un lundi soir à l'entraînement hebdomadaire, j'ai accompagné avec beaucoup de plaisir le groupe de douze filles un dimanche de match. La journée commence au club-house du Saut du Loup, pour un brunch où chacune apporte ses gâteaux, dont certains sont faits maison. Comme les matchs se disputent sous formes de "plateaux", c'est à dire de tournois de cinq équipes enchaînant les mini-matchs au fil desquels chacune rencontrera toutes les autres, la journée s'étire, et l'on grignotera souvent pendant les pauses, histoire de garder et l'énergie et le moral.

 

rugby-feminin-acbb-3460.jpg

Brunch matinal au Saut du Loup, papotages entre cannelés et brownies (Photo F. AUGENDRE)

 

Dans le vestiaire, l'ambiance est très cool, même si la concentration est palpable. Pas de discours enflammés, pas d'étreintes à se broyer les côtes flottantes, cela papote gentiment en jouant du clavier sur les téléphones portables. Il y a même des éclats de rire. C'est pendant l'échauffement que le ton change, on y entend quelques phrases fortes, où les filles jouent dans un registre un peu différent de celui des coaches, qui sont deux garçons.  

 

rugby-feminin-acbb-3472.jpg

Tranquille, la vie de vestiaire, ce n'est pas ici qu'on mettra des coups de tête dans les placards (Photo F. AUGENDRE)

 

Sur le terrain ? Plus gazelles que camionneuses, les joueuses boulonnaises privilégient le jeu de passe auquel prédestine de toutes façons cette formule de rugby à sept. Disons qu'en face les équipes adverses ne déployaient pas toutes le même type d'arguments. Mais au plaquage ou dans les regroupements les filles de l'ACBB ne donnent pas non plus leur part aux chiens.

 

rugby-feminin-acbb-4123.jpg

Sous le sparadrap, des points de suture (Photo F. AUGENDRE)

 

On trouvera sur mon site d'images la série complète des photos des joueuses de l'ACBB réalisées pendant ce premier entraînement où j'ai découvert l'équipe, et ce premier tournoi où je l'ai accompagnée. Il y aura une suite, car je ne bouderai pas mon bonheur de cotoyer ces dames, et parce que comme pour les garçons la série photographique prendra tout son sens dans la durée. Ce travail s'inscrira par ailleurs dans un ensemble plus vaste, consacré au sport féminin, et plus précisément ces sports très connotés masculins où l'on n'attend pas forcément les filles : foot, rugby, boxe. Le premier contact avec le football féminin s'est opéré à l'occasion d'un match de Coupe de France entre Juvisy et le PSG, et là non plus je n'ai pas regretté le déplacement. On en reparlera, forcément.

Commenter cet article