Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Frédéric Augendre, le texte et l'image

SUR, LA VILLE DES DHOWS OMANAIS

20 Février 2011, 17:31pm

Publié par Frederic Augendre

A Muscat, capitale du Sultanat d'Oman, les coureurs professionnels du circuit « Extreme 40 » ont entamé hier la première des neuf étapes de la saison 2011. 200 kilomètres plus bas sur la côte, mais à des années-lumière technologiques, des chantiers navals réparent ou fabriquent les dhows. Il s'agit des navires traditionnels de cette région du monde, dont je m'obstine à traduire le nom par le mot « boutre », peut-être par révérence envers Henri de Monfreid, qui n'a probablement pas navigué dans ces parages précis, mais dont les récits ont marqué quelques années de mon enfance.

 

Si d'autres pays du Golfe ont conservé des dhows propulsés à la voile, Oman n'en possède plus, m'avait-on expliqué. Ceux qui restent marchent au moteur, et semblent exclusivement destinés aux promenades en mer pour les touristes. Quant à l'appellation de chantier naval, elle pourrait paraître prétentieuse, pour décrire la plupart des minuscules entreprises artisanales réparties autour de la lagune de la ville de Sur, et dont les employés travaillent peu ou prou les pieds dans la vase.

 

C'est en m'approchant du pont enjambant ce bras de mer que j'ai découvert, derrière son grand portail, le chantier le plus sérieux. Les deux dhows actuellement en construction doivent mesurer trente bons mètres, leur pièce de quille (en deux morceaux, mais quand même) de bois massif est débitée sur place, dans une fosse équipée d'une scie à ruban tout à fait impressionnante. Le chantier a son show-room, où des maquettes voisinent des portraits sur canevas du sultan. Et sur un mur, un immense poster représentant un dhow sous voile. Comme un souvenir nostalgique ? Pas si sûr : si j'en juge les feux de navigation et la girouette électronique sur le mât de misaine, et le radar (et quoi, l'antenne satellite ?) sur le mât d'artimon, ce fier navire m'a l'air tout à fait d'époque (la nôtre, j'entends).

 

frederic_augendre_oman_sur_dhow_chantier_naval-2958.jpgA Sur, au bord de la lagune (Photo F. AUGENDRE)

 

frederic_augendre_oman_sur_dhow_chantier_naval-2984.jpg

Le portrait du sultan, omniprésent dans la vie omanaise (Photo F. AUGENDRE)

 

frederic_augendre_oman_sur_dhow_chantier_naval-2986.jpg

Dans le show-room du plus grand chantier naval de Sur (Photo F. AUGENDRE)

Commenter cet article