Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Frédéric Augendre, le texte et l'image

Voile : les petits bateaux plaisir à l'antenne

13 Décembre 2012, 16:15pm

Publié par Frederic Augendre

Chaque soir pendant le salon de la Porte de Versailles, l'express.fr et voilesetvoiliers.com "refont le Nautic" dans une émission de radio d'une demi-heure diffusée sur internet et réalisée sous la houlette de Pierre Yves Lautrou, journaliste de l'Express très tôt versé dans le multimédia, pilier du Café de la Marine, grand twitter devant l'éternel et j'en passe.

 

Les journalistes de Voiles et Voiliers se succèdent à sa table, hier c'était mon tour, accompagné de deux invités : François Coutant, importateur des Seascape, et Antoine Houdet, constructeur des trimarans Tricat. Thématique de l'émission : la voile plaisir à bord de petits bateaux ultra-rapides et simples d'utilisation. C'est à bord d'un Tricat 25, prêté pour au magazine pour une série de reportage sur les îles, que j'ai écumé quelques croisières ces deux dernières années (neuf îles, des convoyages, probablement plus de deux mois et demi cumulés de Chausey à Capraia en passant par Ouessant, Yeu ou Porquerolles), à titre de rédacteur ou de photographe. Pour mémoire, la visite de l'ile d'Aix, le confetti charentais, avait été évoquée sur ce blog.

 

Tricat_25_Roscoff_Batz_Frederic_Augendre-0679.jpg

A l'ile de Batz certains cailloux ont des profils étranges.

Le Tricat 25 dans la brise (Photo F. AUGENDRE)

 

Je connais moins le Seascape 18 exposé au salon nautique, mais j'avais essayé à La Rochelle en septembre dernier son grand frère, le Seascape 27, dont on retrouvera les photos ici. Ce n'était encore qu'un prototype, mais la série devrait prochainement entrer en production.

 

Seascape_27_Frederic_Augendre-2655.jpg

Le Seascape 27 a de l'allure, et des chevaux sous le capot (textes et photos F. AUGENDRE)

 

Monocoque, trimaran, les deux approches sont différentes, mais la recherche est la même : s'amuser, avec des bateaux facilement transportables sur n'importe quel plan d'eau, spartiates mais suffisamment habitables pour envisager la petite croisière ou au minimum le raid côtier, très sportifs si on a envie d'envoyer du gros dans la brise, avec des qualités marines autorisant la balade plus tranquille en famille. C'est un marché de niche, que les grands chantiers délaissent tant les marges commerciale sont étroites, mais au sein desquels de petites structures trouvent leur clientèle.

 

L'émission sur "les bateaux fun" est à écouter ici, depuis le site de Voiles et Voiliers.

Commenter cet article